`  

A propos des Transports...

Cluses avait besoin d'un vrai transport en commun : voilà qui est fait ou à refaire : les bus sont désespérément vides.

Pour aller au centre-ville, de la Sardagne, de Messy ou des villages, il faut transiter par les Grands-Champs. Si vous faites vos courses au marché le lundi ou le jeudi, n'achetez pas trop, ce serait la galère pour monter et descendre des bus.

Un spectacle aux Allobroges, une exposition à l'espace Carpano, une plainte à la Gendarmerie, une visite à la clinique : un rêve pour les usagers, une utopie !

Handicapés s'abstenir, les moyens techniques ne le permettent pas.

Et que dire du parc de la société de transport ?

  • Cars polluants, bruyants et pas du tout confortables.
  • On parle de concertation et on met en place, sans concertation préalable, un système de transports en commun inadapté aux besoins de la population.
  • Dans le discours, on vante la mobilité douce et dans la pratique on supprime des portions de piste cyclable aux Éwües et on refuse de mettre en place le double-sens cyclable dans les zones 30, ce qui est contraire à la loi.
  • La plupart des travaux récents se font au profit de la circulation routière.

Cluses est engorgée aux heures de pointe. L'accès aux commerces de proximité serait bien amélioré en développant des zones piétonnes et en limitant le nombre de véhicules. Pour cela une organisation réfléchie de l'espace et des transports est indispensable.

Il doit être possible de se déplacer facilement d'un lieu à un autre des différents quartiers de la commune à pied, en bus ou à vélo. Et bien sûr tous ces aménagements doivent l'être dans une réflexion de territoire et d'intercommunalité.

Pensez-vous qu'il soit impossible à Cluses de faire des aménagements pour privilégier les déplacements doux et les transports collectifs ?